La chloration de l’eau à Sainte-Anne-des-Monts menace la survie d’Exploramer

62

La survie de la collection vivante du musée Exloramer de Sainte-Anne-des-Monts est menacée.

Depuis qu’une bactérie a été décelée en 2016 dans le réseau d’aqueduc, la ville a reçu du gouvernement la consigne de procéder à la chloration de l’eau. Comme le musée est branché sur le réseau, la chloration représente une menace réelle pour la collection vivante. Plusieurs solutions ont été envisagées et la direction du musée a choisi d’installer une prise d’eau en mer.

Il s’agit d’un projet de plus de 800 000 $, mais la directrice, Sandra Gauthier, explique que le ministère de la Culture se fait attendre. Il serait le partenaire principal pour ce projet, car sa contribution serait d’environ 70 % du projet.

Le temps presse, car les travaux doivent être réalisés avant l’arrivée des glaces et la Ville pourrait procéder à la chloration d’ici quelques semaines. Sandra Gauthier souhaite une annonce le plus rapidement possible.

 

Advenant que la chloration de l’eau arrive avant l’installation de la prise d’eau en mer, les effets seraient catastrophiques pour la collection vivante. En fait, c’est la survie même du musée qui est menacée.

 

Cette situation est d’autant plus désolante qu’Exploramer a le vent dans les voiles. Près de 27 000 personnes ont franchi les portes du musée scientifique cet été. Il s’agit d’une augmentation de 12% comparativement à l’année précédente. À titre d’exemple, en 2004, l’achalandage était plutôt de 8000 visiteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here