Le diocèse de Gaspé guidé par un élan d’altruisme envers Haïti

333
Les débris et les décombres après le violent tremblement de terre en Haïti

Le diocèse de Gaspé lève une collecte de fonds de 30 000$ pour venir en aide à Haïti, victime d’un nouveau tremblement de terre dévastateur la semaine dernière afin de permettre la construction d’un bâtiment communautaire.

 

Une certaine urgence demande la construction de ce bâtiment communautaire en raison de la destruction d’une église et de deux écoles par le séisme dans le petit village où l’aide sera apportée. En plus, la saison des ouragans frappe à leur porte avec grande violence, ne laissant aucun répit aux Haïtiens.

 

Sylvio Bourget, responsable de la pastorale missionnaire au diocèse explique que sans église, il n’y a plus d’école et tout le tissu social s’effondre d’où l’importance du projet. «C’est un bâtiment qui servira également d’abri de façon sécuritaire en cas d’ouragans. Ce sera un lieu aussi de messe et d’enseignement qui résistera aux vents violents», explique celui qui remplit des missions humanitaires là-bas presque annuellement depuis 2006. «En Haïti il y a tellement de choses à faire malheureusement. C’est tellement prenant : tu mets le doigt dedans puis le bras y passe. C’est une mission sans fin» ajoute-t-il.

 

Déjà, 10 000 dollars ont été amassés en trois jours depuis la mise sur pied de cette collecte de fonds. La solidarité sociale se fait sentir à Gaspé. Le village de Chambellan est situé dans la région de Jérémie au sud de l’île, une aire particulièrement dévastée par le tremblement de terre de magnitude 7.2 sur l’échelle de Richter. 

 

Ce n’est pas la première fois que le diocèse apporte une aide humanitaire à la perle des Antilles. En 2018, une bibliothèque scolaire a été construite dans ce même village qui a heureusement résisté aux secousses sismiques.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here