Manque de main-d’œuvre à l’aube de la saison touristique

650

Il y a environ 300 postes à combler dans l’industrie touristique en Gaspésie pour cet été.

À quelques semaines du début de saison, l’industrie se retrouve avec un manque de plusieurs travailleurs pour combler des emplois en restauration, en hébergement ainsi que le secteur des loisirs et du divertissement.

La directrice de Tourisme Gaspésie affirme que la pénurie de main-d’œuvre est ressentie depuis environ trois ans. En 2018, des entreprises ont été dans l’obligation de fermer plus tôt leurs portes ou diminuer leurs nombres d’heures d’ouverture.

Joëlle Ross explique que la pénurie survient au moment où la popularité de la région est en hausse, avec un plus de 783 000 visiteurs, soit 140 000 de plus qu’il y a 4 ans:

 

L’embauche de retraités demeure une piste de solution, surtout depuis la mise en place des mesures fiscales de Québec pour faciliter leur retour sur le marché du travail sans être pénalisés. Le gouvernement investit 533 M $ sur 5 ans en crédit d’impôt:

 

Joëlle Ross explique que les entreprises devront aussi s’adapter à  la réalité de la pénurie de main-d’œuvre. De nouvelles technologies font d’ailleurs déjà leur apparition dans le secteur de l’hébergement pour la réception des touristes:

 

Il y a 7000 personnes qui travaillent dans l’industrie touristique en Gaspésie, dont 50 % de façon permanente.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here