ÉCRASEMENT D’UN HÉLICOPTÈRE : FAUSSE ALERTE

    211

    garde cotiere

    Des recherches ont été effectuées hier en fin d’après-midi dans le secteur de Grande-Rivière pour retrouver un hélicoptère qui se serait abimé en mer.

     

    Le signal de détresse provenant d’une balise aérienne d’urgence a été reçu vers 16h46 à la Garde côtière.

    Les recherches ont alors été transférées au Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage à Halifax. La lieutenante de vaisseau Christine Hurov nous en parle:

     

    Au début de l’opération, le signal de la balise repéré par un satellite laissait penser à l’écrasement d’un hélicoptère. Mais, après quelques heures de recherche, le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage d’Halifax a constaté qu’il ne s’agissait pas d’un signal de détresse valide.

    Il s’agissait en fait d’une balise activée par erreur et l’opération s’est finalement terminée vers 19h.

    Cet événement n’est pas sans rappeler une intervention du même genre en janvier 2015 alors que la Garde côtière avait reçu un signal de détresse pour un navire ou un avion en difficulté en mer.

    Les opérations s’étaient soldées de la même manière puisqu’il s’agissait d’une balise activée par erreur, mais qui n’avait pas été retrouvée.

    Industrie Canada avait alors dépêché dans la région deux techniciens pour trouver la balise. Cette dernière avait été repérée dans le lieu d’enfouissement technique de Gaspé, car elle avait été jetée sans que les piles n’aient été retirées. C’est la machinerie du LET qui avait activé la balise.

     

    Journaliste : Richard O’Leary