LES USINES DE CREVETTES SOUHAITENT ASSAINIR DAVANTAGE LEURS EAUX USÉES

    114

    Crevettes

    Les 2 usines de transformation de la crevette de Rivière-au-Renard participent à un projet pour assainir leurs rejets d’eaux usées à la mer.

     

     

    Les Pêcheries Marinard, la Crevette du Nord Atlantique et 2 autres usines de Ste-Anne-des-Monts et de Matane prennent part à ce projet d’innovation collaborative qui vise à répondre aux exigences de la Loi sur les pêches du Canada.

    Le gouvernement du Québec vient tout juste d’annoncer une contribution de 100 mille dollars pour la réalisation de la 2e phase de l’étude, d’une valeur de 400 mille dollars.

    La directrice générale du Technopole Maritime du Québec, Noémie Giguère, explique qu’au terme des recherches en cours, les usines participantes pourront implanter un système de traitement des eaux usées encore plus écologique qu’actuellement.

     

    Noémie Giguère précise que les façons de faire actuelles ne posent pas de problème environnemental.

     

    Cette démarche fait partie du plan d’action des créneaux ACCORD Ressources, sciences et technologies marines.

     

    Journaliste : Sonia Landry