Airbnb: Gaspé attend la règlementation de Québec

351

La ville de Gaspé surveille attentivement les mesures qui seront adoptées par le gouvernement à la suite de l’annonce par la plateforme de location de logements Airbnb de supprimer toutes les annonces ne se pliant pas aux exigences en matière d’affichage de permis.

Faisant face à une grave crise du logement, la municipalité constate un problème important alors qu’un certain nombre de propriétaires de résidences obligent leurs locataires à quitter leur appartement en prévision de la saison touristique.

Selon le conseiller municipal James Keays, ce type de comportement aggrave la situation :

 

Une consultation lancée l’automne dernier auprès de la population a permis de recueillir les commentaires de bon nombre de citoyens. Une analyse de ceux-ci permettra, espère-t-on, de développer certains outils visant à mieux encadrer la pratique locative estivale.

Pour le moment, la ville de Gaspé dispose d’un certain nombre de pouvoirs. Cependant, celle-ci se doit d’attendre que le gouvernement légifère pour mieux définir les règles des locations à court terme.

 

Plus de 160 logements sont présentement offerts sur la plateforme Airbnb à Gaspé. Au centre-ville, sur la vingtaine inscrits, dix n’affichent toujours pas leur numéro d’enregistrement de la Corporation de l’industrie touristique du Québec.

Pour ce qui est des autres plateformes offrant des locations à court terme sur Internet, il n’est pas encore clair quant à ce que le gouvernement compte faire pour les encadrer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here