Du soutien aux éducatrices non formées pour les services de garde

121

Le CPE le Voyage de mon enfance a mis en place une stratégie pour le développement de compétence afin d’améliorer la qualité des services dans ses centres.

Le directeur de l’organisme réagit ainsi au rapport de la vérificatrice générale qui conclut que 21 % des CPE au Québec ne passent pas la note pour la qualité des services de garde.

La raison principale de ses résultats est le manque d’éducatrices qualifiées.

Gilles Chapados explique que ses centres de la petite enfance ne sont pas dans la liste de ceux qui ont été évalués, mais précise que le défi demeure tout même grand pour trouver des personnes formées.

Au cours de dernières années, son nombre d’éducatrices à la petite enfance est passé de 95 % à 65 % en raison d’un manque de main-d’œuvre dans la région.

 

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles a été dans l’obligation de fermer son programme en raison d’un manque d’inscription.

Afin de remédier à cette situation, le CPE a élaboré un plan pour aider les personnes sans diplôme à développer des compétences :