Environ 11 000 kg d’engins fantômes retirés du golfe grâce à l’ACPG

566

Après deux années d’opération, la Coopérative des capitaines propriétaires de la Gaspésie (ACPG) réalise 120 jours d’activités de récupération en mer pour retirer 25 000 livres d’engins fantômes du fleuve Saint-Laurent. 

 

Il s’agit donc d’une opération de nettoyage sous-marine réussie pour le directeur général de l’ACPG, Claudio Bernatchez. Ces corvées de récupération ont lieu pendant l’été, soit 30 jours en 2020 et 90 jours en 2021. Le nombre total de déchets retiré se dénombre à 151, et la plupart sont relatifs au monde de la pêche selon le directeur général. « On dénombre 99 casiers à crabe des neiges, 1 casier à homard, 1 casier à crabe tourteau, 17 bouées, 1 chalut, quelques filets et 32 cordages totalisant 52 268 pieds », énumère le directeur.

 

Afin de localiser les objets abandonnés dans le Golfe, l’ACPG utilise les données de localisation du ministère de Pêches et Océans Canada. Celles-ci permettent de bien guider les recherches. Ils ont surtout nettoyé la zone 12 du golfe qui correspond à sa portion sud, c’est-à-dire où se déroule principalement la pêche au crabe des neiges. « On se fie aussi à l’expertise de nos pêcheurs qui savent où se fait le gros de l’effort de pêche pour ce qui est du crabe des neiges entre autres. Donc sachant où la pêche se produit, nos gens vont ratisser le fonds de ces endroits », explique Monsieur Bernatchez.

 

De plus, l’équipe de techniciens de l’ACPG a développé un système de grappin sur roues pour extraire les engins fantômes sans abîmer les fonds marins. « On a été les premiers à utiliser ce genre de système pour nettoyer les fonds marins », s’exclame le directeur.

 

Claudio Bernatchez est conscient qu’il reste encore énormément de nettoyage à faire. C’est pourquoi il souhaite que le programme soit reconduit pour une nouvelle année. Cette idée est née sous l’impulsion du ministère de Pêches et Océans Canada. 750 000 dollars ont été nécessaires pour mener à bien le projet pour les deux dernières années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here