La déconstruction, la solution à la démolition

202

Un projet pilote mené par la Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles démontre que les avantages de la déconstruction sont indéniables par rapport à la démolition.

L’organisme a mené de juillet 2022 à aujourd’hui son projet pour déconstruire 5 bâtiments situés à Grande-Rivière et à Chandler pour ensuite être réutilisés.

La directrice de la régie, Nathalie Drapeau, précise que les résultats sont probants et que la démolition n’a plus sa place même s’il faut plus de temps pour effectuer une déconstruction.

Il en coûte 200$ la tonne pour enfouir des matériaux de construction.

Nathalie Drapeau affirme que la déconstruction a permis de diminuer considérablement l’enfouissement durant le projet.  77 tonnes seulement sur les 408 tonnes se sont retrouvées au dépotoir.

Le reste des matériaux ont été vendus 50% moins cher que chez le quincaillier et ont aussi servi à la rénovation de l’école de Val-D ’Espoir ainsi qu’ont des projets de citoyens.

 

L’an dernier dans la MRC de La Côte-de-Gaspé et celle de Rocher-Percé, c’est au moins 6 000 tonnes de matériaux de construction et de rénovation qui ont été dirigées vers les échos centres et un autre 5 000 tonnes au dépotoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here