La forêt gaspésienne moins protégée contre la tordeuse cette année

195

Le contexte de la pandémie de COVID-19 a restreint la protection de la forêt gaspésienne contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

Le plan initial de la Société de protection des forêts contre les insectes et maladies prévoyait effectuer la pulvérisation aérienne d’insecticide biologique sur une superficie totale de 670 000 hectares, dont 35 000, sur le territoire de la Gaspésie. Toutefois, le souci de protéger les employés et les fournisseurs a occasionné une modification de la logistique. Le directeur de l’entreprise, Jean-Yves Arsenault :

 

À l’échelle du Québec, la progression de l’épidémie est de l’ordre de 41% soit 13,5 millions d’hectares infestés alors qu’il était de 9,5 millions l’an dernier.

Contrairement à d’autres régions du Québec, la Gaspésie a connu une diminution de 1%, ce qui représente 1,4 million d’hectares touchés par la tordeuse. Le secteur nord de la péninsule est particulièrement infesté et une progression importante a été identifiée dans la Vallée de la Matapédia jusque dans la Baie-des-Chaleurs. Progressivement, la Gaspésie sera affectée dans son entièreté dans les années à venir :

 

Selon Jean-Yves Arsenault, le taux d’efficacité du programme de pulvérisation se situe à près de 85%, ce qui représente la protection de 50% du feuillage.

À nouveau l’an prochain, l’aéroport de Gaspé sera l’une des bases pour les appareils d’arrosage sur notre territoire :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here