La Gaspésie n’est pas épargnée par le ravage de la tordeuse

104

Les pulvérisations aériennes de la SOPFÎM ont permis de traiter une superficie de 338 mille hectares de forêt en Gaspésie.

La Société de protection des forêts contre les insectes et maladies annonce que les opérations sont terminées pour cette année.  Ces pulvérisations visent à protéger les forêts de la tordeuse des bourgeons d’épinette. L’Est du Québec est présentement touché par cette épidémie.  En Gaspésie, l’insecte est surtout présent du côté nord, mais il se dirige vers la Baie-des-Chaleurs en passant par les plateaux de la Matapédia.

Cette année, 100 mille hectares de plus que l’an passé ont été traités par la SOPFIM en Gaspésie. La responsable des ressources humaines et des communications,  Isabelle Lapointe, explique que les opérations se sont bien déroulées, malgré les vents :

Même si les pulvérisations aériennes sont complétées, les techniciens demeurent sur le terrain afin de vérifier l’efficacité de l’opération et ainsi prévoir la saison 2019 :

Des pulvérisations aériennes ont eu lieu en Gaspésie, au Bas-Saint-Laurent, sur la Côte-Nord et au Saguenay.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here