L’ACPG se demande quelle est l’expertise de la Ville

372

Le directeur de l’Association des Capitaines-propriétaires de la Gaspésie se demande sur quelle expertise se base le maire de Gaspé pour demander une rencontre avec le ministre des Pêches et des Océans concernant des dossiers qui touchent les pêcheurs.

N’ayant été contacté par aucun représentant de la Ville pour savoir où en sont les dossiers concernant les quotas de crevette et de sébaste, par exemple, Jean-Pierre Couillard se demande ce que Daniel Côté sera en mesure de dire au ministre Dominic LeBlanc. Surtout qu’il estime n’avoir besoin que de 15 minutes pour aborder un large éventail de sujets.

Jean-Pierre Couillard dit être lui-même déjà en contact avec Ottawa et va jusqu’à craindre que la démarche isolée de la Ville nuise au dossier.

 

Le directeur dit représenter la plupart des entreprises de pêche de Rivière-au-Renard. L’association regroupe 70 capitaines-propriétaires de bateaux de pêche semi-hauturiers.

Selon lui, il aurait été logique que la Ville les consulte pour être en mesure de représenter le mieux possible leurs besoins.

 

Il admet qu’il est important d’avoir l’appui de la Ville, mais encore faudrait-il que les 2 organisations se parlent, ajoute-t-il. Cette façon de faire jette le discrédit sur son association, selon Jean-Pierre Couillard.

De son côté, le ministre fédéral des Pêches et des Océans n’a toujours pas répondu à la demande de rencontre du maire de Gaspé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here