Le député Sylvain Roy s’oppose à l’application de la loi 101 au cégep

388

Sylvain Roy affirme ne pas être en rupture avec son parti.

Cette fin de semaine, le Parti québécois a voté en faveur de l’application de la loi 101 au cégep. Selon la proposition de l’aile jeunesse du parti, la loi empêcherait les étudiants francophones de fréquenter un établissement collégial anglophone.

Cette proposition a été adoptée sans débat à 94% par les 237 délégués.

À noter cependant que le député de Bonaventure, Sylvain Roy, a été le seul député du caucus à voter contre cette proposition.

Le député affirme qu’apporter un éclairage différent à un débat est un exercice sain en démocratie et il affirme ne pas être en rupture avec son parti.

Même si Sylvain Roy dit préférer une approche non coercitive qui viserait plutôt à promouvoir et à valoriser la langue française, des problématiques plus importantes que la loi 101 existent selon lui. Il dénonce l’offre accrue de programmes en anglais dans les universités francophones. Selon lui, la proposition des jeunes péquistes aurait dû davantage s’attarder à cet aspect.

La loi 101 a été adoptée en 1977.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here