Le pilote de l’avion-ambulance avait commis une erreur en atterrissant

591

Les conclusions du rapport d’enquête sur l’atterrissage de l’avion-ambulance, en octobre dernier à Sainte-Anne-des-Monts, ont été rendues publiques.

L’enquêteur en charge de faire la lumière sur cet atterrissage, où l’avion de type Dash-8 avait éclaté ses quatre pneus, conclut que l’incident a été provoqué par une erreur de pilotage.

Dans son rapport, Alex Taillefer estime que le pilote aurait eu le mauvais réflexe d’activer le frein de stationnement, alors qu’il tentait de déployer les déporteurs de vol.

Les commandants de bord du Service aérien gouvernemental sont appelés à piloter deux types d’appareils, soit le Dash-8 et le Challenger, dans le cadre de leur travail. C’est donc l’hypothèse retenue pour expliquer pourquoi la fausse manœuvre aurait été effectuée.

Estimant qu’il s’agit du seul incident du genre en 65 000 atterrissages, l’enquêteur n’a pas cru bon d’émettre des recommandations supplémentaires.

Rappelons que cet atterrissage s’était produit le 12 octobre dernier, alors que l’aéronef avait à bord 11 passagers, dont trois membres d’équipage.

L’avion servait à transporter les patients vers d’autres centres hospitaliers de la province. Personne n’avait été blessé lors de l’incident.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here