Escale Gaspésie navigue toujours en eau trouble

153

Escale Gaspésie obtient une meilleure saison que celle de 2017, mais demeure toujours pénalisée par les mesures de protection des baleines noires.

 

Au total en 2018, le port de Gaspé a reçu un nombre de 36 escales pour plus de 23 000 croisiéristes et membres d’équipage.

Pour le chef d’Escale, Stéphane Sainte-Croix, la situation a été moins difficile que l’an dernier, mais y a encore eu des pertes importantes pour la région.

 

Depuis la décision de Pêche et Océans Canada de protéger les  baleines noires, Escale Gaspésie a perdu près de la moitié de sa clientèle. En 2017, l’année où ont été mises en place les mesures de protection, les prévisions étaient de l’ordre de 40 000 croisiéristes et membres d’équipage.

Stéphane Sainte-Croix explique cette importante diminution en raison des plus gros navires qui ne font plus escale à Gaspé par manque de temps dû à la limitation de vitesse imposée pour protéger les baleines.

 

Les pertes de revenus sont du même ordre que l’an dernier, soit environ 150 000 dollars.

Avec tous ces inconvénients, il y a tout de même un point positif, selon Stéphane Sainte-Croix. La clientèle qui nous visite avec de plus petits navires est plus jeune.

 

De plus, l’année 2018 a permis d’accueillir le 200 000e  visiteur  et Escale Gaspésie a dépassé le cap des 200 escales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here