Québec allongera au mois 2,5M$ pour les travailleurs des pêches

532

Les ministres Laurent Lessard, François Blais et Pierre Moreau étaient à Sainte-Thérèse-de-Gaspé aujourd’hui pour annoncer de l’aide rapide pour les travailleurs d’usine et les aides-pêcheurs, affectés par les mesures de protection des baleines.

Le ministère de l’Emploi mettra en place un programme pilote de formation, ce qui permettra aux travailleurs de recevoir un salaire pendant la fermeture des zones de pêche et de cumuler suffisamment d’heures pour se qualifier à l’assurance-emploi. François Blais en explique la teneur.

 

Selon une évaluation sommaire, le programme pourrait coûter 2,5 millions de dollars. Les sommes seront puisées à même le Fonds d’aide aux initiatives régionales pour permettre au gouvernement d’agir rapidement, en changeant les critères de sélection des projets. Cependant, les sommes utilisées seront par la suite renflouées.

La formation sera offerte en entreprise pour les travailleurs d’usine et à l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec pour les aides-pêcheurs.

 

Pour ne pas que la crise frappe à nouveau l’an prochain, quand les baleines noires migreront à nouveau vers le nord, le ministre des Pêcheries, Laurent Lessard, proposera à Pêches et Océans Canada un nouveau protocole dynamique de cogestion.

 

Le ministre des Pêcheries, Laurent Lessard, le ministre responsable de la région, Pierre Moreau, et le vice-président de l’usine E. Gagnon et fils, Bill Sheehan. Photo : Sonia Landry

La plus récente fermeture de zone annoncée entre Percé et Gascon mettra 73 capitaines de homardiers et 146 aides-pêcheurs au chômage à partir de dimanche. C’est sans compter les travailleurs d’usine de transformation des produits marins qui auront moins d’heures de travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here