Saison des pêches : la sécurité avant tout

102
Un navire de pêche. Photo: Facebook/ Les Entreprises Maritimes Bouchard Inc.

Alors que les pêches commerciales débuteront sous peu, la CNESST rappelle les règles de sécurité qu’il faut observer afin de préserver la santé des travailleurs de l’industrie.

À bord d’un bateau, les périls sont nombreux et les pêcheurs se trouvent particulièrement à risque puisqu’ils sont exposés aux intempéries, aux dangers d’incendie et de naufrage ainsi qu’aux blessures causées par les engins de pêche.

C’est ainsi que bon an, mal an, la CNESST répertorie un peu moins d’une vingtaine de blessures l’amenant à accepter des réclamations.

Les blessures sont le plus souvent le résultat de chutes, d’accidents en raison d’efforts excessifs ou de travail avec des machines en mouvement.

Isabelle Gosselin, responsable des communications à la CNESST pour le sud-est du Québec, y va de quelques rappels :

 

Bien que la CNESST effectue des vérifications occasionnelles à bord des bateaux, la santé et la sécurité relèvent d’une responsabilité partagée :

 

La CNESST souligne que les employeurs ont l’obligation de superviser le travail des employés et doivent s’assurer que les normes de sécurité soient respectées. Pour leur part, les employés ont le droit de refuser d’exécuter une tâche qui peut constituer un danger pour leur santé ou celle de quelqu’un d’autre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here