Salaire des préposés à 26$, pas le cas selon le syndicat

267
Une infirmière administrant des soins. Photo: Archives

Devant le salaire en baisse des préposées aux bénéficiaires, le représentant syndical régional accuse le gouvernement d’avoir joué sur les mots.

Pour recruter pendant la pandémie, François Legault a répété que le salaire offert était à 26 dollars de l’heure.  Des formations de 12 semaines avec une bourse de 9000 mille dollars ont eu lieu pour recruter des préposées qualifiées.

Alors que les négociations nationales du secteur public ont lieu, le président régional du personnel de soutien du CISSS de la Gaspésie, Pierre-Luc Boulay, affirme qu’avec la disparition de certaines primes COVID, le salaire au dernier échelon est plutôt de 22 dollars 35.  Il croit que le gouvernement veut respecter sa promesse de 26 dollars de l’heure mais en calculant les primes alors que le syndicat réclame un salaire fixe.

Le président rappelle que plusieurs personnes se sont inscrites à la formation accélérée en étant attirées par le salaire promis.  Certaines risquent de se sentir lésées.  De plus, le contrat stipule que la nouvelle préposée doit travailler pendant au moins un an, sinon elle devra rembourser sa bourse de 9000 dollars.  Pierre-Luc Boulay estime que c’est plutôt le gouvernement qui ne respecte pas sa part du contrat.

De plus, malgré les efforts de recrutement, Pierre-Luc Boulay note que le nombre de préposées en Gaspésie est plus bas qu’il y a un an.

Le président invite le gouvernement à poser les gestes nécessaires pour offrir un service de santé public de qualité.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here