Transport aérien, le modèle coopératif préconisé

531
Un avion d'Air Canada à l'aéroport de Gaspé l'hiver dernier Photo: Geneviève Patterson

La solution pour diminuer le prix des billets d’avion et augmenter le nombre de passagers en région passerait par un modèle coopératif selon le directeur de l’IREC.

L’Institut de recherche en économie contemporaine a déposé une étude avant les Fêtes qui estime que Québec se prive de revenus de 800 M$ qui proviendrait du transport aérien régional.

L’IREC explique cela par le prix des billets qui sont plus chers, ce qui fait qu’il y a 50 % moins de personnes qui utilisent l’avion ici qu’ailleurs au Canada. Le directeur de l’organisme, Robert Laplante :

 

Dans ces circonstances, ce sont surtout les fonctionnaires et les propriétaires d’entreprises qui utilisent le transport aérien.

 

Selon l’IREC,  cette situation fait l’affaire des compagnies aériennes qui font des profits tout en gardant les frais d’exploitation au minimum avec de petits appareils.

Selon Robert Laplante, une coopérative qui exploiterait une compagnie aérienne permettrait d’avoir des prix de billets abordables et ainsi permettre à plus de personnes d’utiliser l’avion pour se déplacer.

 

Le directeur de l’IREC estime que le projet de coopérative TREQ qui propose de plus gros appareils et de meilleurs prix doit être regardé de près par Québec.

Les régions attendent toujours le plan du ministre des Transports, François Bonnardel, pour favoriser le transport aérien.

2 COMMENTAIRES

  1. When is the Quebec govt going to wakeup and get Treq up in the air. Living west of Montreal in Ontario is impossible to fly to Gaspe at a reasonable price with no interline agreements between airlines. $800 return to Montreal – Gaspe is just insane!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here