Démarche antipsychotique dans les CHSLD

461

La 1ère phase d’une démarche visant la diminution ou l’arrêt de la consommation d’antipsychotiques auprès des résidents des CHSLD révèle d’excellents résultats.

Ce projet a été mené dans 24 centres d’hébergement et de soins de longue durée du Québec, dont l’une des unités du réseau local de services du Rocher-Percé, soit la Villa Pabos.

L’adjoint à la Direction du programme de Soutien à l’autonomie des personnes âgées, Cédric Moreau, mentionne que les résultats de cette démarche ont été très révélateurs pour l’institution de la Gaspésie :

 

La conseillère en milieu de vie, Brigitte Grenier, soutient que les antipsychotiques ne sont pas nécessairement efficaces pour l’état de santé de certains patients :

 

Elle affirme que cette démarche comporte des avantages reliés à la diminution de médication compte tenu des risques pour le bien-être des personnes :

 

Brigitte Grenier mentionne que le personnel a reçu la formation afin d’avoir une approche appropriée avec les résidents dans cette situation.

Elle affirme que des alternatives sont utilisées afin de pallier à l’absence de médication pharmacologique :

 

Une phase 2 de cette démarche est prévue et impliquera les CHSLD de Cap-Chat, de New-Carlisle et de Matapédia.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here