Des pistes de solution pour les microdistilleries

193

Des pistes de solution ont été déposées par l’Association des microdistilleries du Québec (AMDQ) au ministère afin de modifier certaines mesures réglementaires, puisque plusieurs distilleries locales sont à bout de souffle depuis la majoration perçue par la SAQ dans la vente de leurs produits.

Annick Van Campenhout, vice-présidente du Conseil de Transformation Alimentaire du Québec (CTAQ) et secrétaire générale de l’AMDQ, nous relate qu’un mémoire a été déposé en février 2019 avec plusieurs éléments à améliorer. Normalement, la majoration ne devrait pas être sur place. Le CTAQ demande, entre autres, une équité de traitement dans tout le secteur des alcools :

 

D’autres pistes de solutions ont également été présentées, notamment une modification des permis au niveau des spiritueux et au niveau de l’approvisionnement :

 

Cette majoration est en cours depuis juin 2018 et elle fut diminuée en mai 2019. La Société des alcools du Québec (SAQ) n’intervient pas dans la vente des produits des distilleries. Toutefois, la majoration qu’elle touche lui permet de récolter presque le double de ce que perçoit l’artisan. Dans notre région, la distillerie de La Société Secrète, à Percé, est notamment touchée par ce problème.

Des négociations et rencontres sont présentement en cours entre le ministère, la SAQ et le CTAQ. Ce dernier demande également la révision du Programme d’aide au positionnement des alcools québécois (PAPAQ) :

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here