Projet d’électrification des bus de la RÉGÎM

211

La Régie intermunicipale de transport de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (RÉGÎM) attend depuis un an l’aide de Québec pour mettre en place un système de transport collectif complètement électrique.

Le projet consiste à transformer la flotte de près d’une vingtaine de véhicules qui roulent sur tout le territoire au nom de la RÉGÎM ainsi que l’installation de bornes rapides de chargement dans chacune des MRC et de bornes lentes au point de départ des autobus.

Pour la directrice du transporteur, Marie-Andrée Pichette, ce projet permettrait non seulement de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), mais surtout d’augmenter le nombre de fréquences des mini bus sur le territoire.  Il en coûterait 1/5e du prix pour rouler avec un véhicule électrique comparé à celui à essence:

 

De plus, la durée de vie des autobus électriques est beaucoup plus grande que celles à essence et les dépenses en entretien sont considérablement réduites.

Le projet est évalué à environ 7 M$ pour convertir les autobus et effectuer l’installation de bornes. Marie-Andrée Pichette affirme se buter depuis un an au refus du ministère des Transports d’accorder du financement:

 

La semaine dernière, le ministre des Transports François Bonardel a annoncé un nouveau programme de financement allant jusqu’à 95 % d’aide pour électrifier les systèmes de transport au Québec. Selon la RÉGÎM, cette annonce s’adresserait cependant seulement au grandes flottes de transporteurs dans les régions plus urbaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here