L’impact des changements climatiques sur le potentiel éolien

193

Les résultats préliminaires d’une étude portant sur l’impact des changements climatiques sur le potentiel éolien laissent présager peu de changements au niveau des régimes de vents des prochaines décennies. Cependant, la durée des événements de givre devrait diminuer aux latitudes moyennes et augmenter dans le Grand Nord canadien.

Les premières données ont été dévoilées cette semaine lors du 13e Colloque de l’industrie éolienne québécoise qui se tenait à Matane. Le directeur de Nergica, Frédéric Côté, mentionne que les impacts ne seraient pas aussi importants qu’appréhendé par les intervenants de l’industrie :

 

Toujours selon l’étude, il y aura plus de givre qu’actuellement dans le Grand Nord, une région que souhaite développer l’industrie.

Frédéric Côté affirme que Nergica dispose d’un outil exclusif qui permet de traduire les observations au niveau du givre :

 

À ce stade-ci de l’étude, les impacts de la vitesse des vents ne semblent pas inquiéter les gens de l’industrie éolienne :

 

Les analyses sur l’impact des changements climatiques et de ses effets sur les installations éoliennes se poursuivront dans les 2 prochaines années. Frédéric Côté précise qu’il s’agit d’un travail déterminant pour l’avenir de l’industrie:

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here