EXCLUSIF-Un devoir de mémoire

343

Samedi avait lieu la journée de commémoration célébrant le 110e anniversaire de la révolte des pêcheurs. Deux plaques commémoratives ont été dévoilées, une à St-Maurice-de-l’Échouerie et l’autre à Rivière-au-Renard.

Le soleil était au rendez-vous en ce samedi où près d’une cinquantaine de personnes, souvent descendants directs des pêcheurs, se sont d’abord réunies à la halte de St-Maurice de l’Échouerie où celle-ci a officiellement été baptisée La Halte de l’usine, en mémoire de  l’usine de 1939, fermée en 1983. Une plaque commémorative fut dévoilée, le comité de toponymie de la Ville ayant reconnu officiellement ce lieu comme historique.  Ce lieu fut le point de départ de la révolte des pêcheurs.

Pauline Élément est l’une des descendantes. Elle se souvient notamment de son père, qui travaillait à l’usine :

 

Parmi les personnalités présentes,  soulignons le maire Daniel Côté et la députée de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, descendue expressément pour cet événement, au quai d’Amours :

 

Une plaque commémorative a également été instaurée à Rivière-au-Renard, en mémoire des pêcheurs qui se sont battus pour une meilleure justice sociale et meilleure redistribution des richesses. Une révolte qui laissera place à une révolution et éventuellement la naissance des coopératives de  pêcheurs.  Un modèle de courage qui, selon le maire, doit continuer de nous inspirer.

En terminant voici un extrait d’un des moments forts de cette journée :

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here