Pêche au homard, pas certain

7481
Photo : Archives

Le directeur du Regroupement des pêcheurs professionnels de la Gaspésie ne garantit pas qu’il y’aura une pêche au homard.

 

Alors que les industriels affirment que la saison de pêche aura lieu, O’Neil Cloutier, rappelle que la situation du homard est très différente de celle du crabe.

Le crabe des neiges est destiné à la consommation domestique alors que le homard est écoulé essentiellement sur le marché de la restauration, et ce particulièrement aux États-Unis.

O’Neil Cloutier explique qu’avec la pandémie ce marché n’existe plus et les pêcheurs n’ont aucune idée du prix que leur rapportera cette ressource. Il n’est pas certain que les revenus seront supérieurs aux dépenses importantes d’un pêcheur :

 

La fermeture de tous les commerces jugés non essentiel vient également compliquer la vie des pêcheurs qui perdent ainsi plusieurs fournisseurs de services :

 

O’Neil Cloutier assure qu’il ne milite pas pour l’annulation de la pêche au homard, mais présentement les indicateurs ne laissent présager rien de bon :

 

C’était O’Neil Cloutier le directeur du Regroupement des pêcheurs professionnels de la Gaspésie.

3 COMMENTAIRES

  1. Présentement ce n’est pas seulement une question de pouvoir écouler les produits (homard ou crabe), c’est une question de santé public pour tous les travailleurs et travailleuses d’usine aussi. Beaucoup trop nombreux, travaillant dans l’humidité, c’est travailleurs seront beaucoup plus à risque de contagions et lorsqu’ils reviennent du travail peuvent transmettre ce virus à leur famille. Le covid-19 peut être asymptomatique. invisible, très contagieux et très dangereux. Les gens ne réagissent pas tous de la même manière lorsqu’ils l’attrape, certain guérisse et d’autre en meurt, ce n’est pas une simple grippe. Oui le domaine des pêches est très important pour l’économie de la Gaspésie mais nous vivons présentement une pandémie pour laquelle il n’existe aucun médicament, aucun vaccin et qui peut mettre la santé et la vie de beaucoup de personnes en jeu. Présentement au Quebec les directives à suivre du gouvernement sont de resté confiné dans nos maisons sans contact ni visite avec nos famille proche, je vois mal envoyé ces travailleurs courir de tels risques. Oui travailler mais pas en risquant notre santé et peut-être notre vie. Merci

  2. Plusieurs éléments a considérer…

    Le millieu de travail en usine est froid, humide et vraiment propice au pneumonie.

    Une grande proportion des travailleurs d’usines sont pour la plupart âgé de plus de 60 ans.

    Les capitaines crabier ( millionnaire) ou homardier 3-4 années exceptionnel consécutive.

    Parfois comme tout les autres commerces…celui-ci a une année moins lucrative…

    Courage!

    La santé prime!

  3. La pêche devrait être permise pour la subsistance et nourrir les Gaspésienne!

    Si le prix est trop bas pour qu’ils font des millions, nos crabiers et des centaine de milliers de dollars, les homardiers.

    Remettre le quotas a qui voudra en faire la pêche et aider tout le monde qui vont être dans le besoin.

    Cette ressource naturel est un bien collectif, elle deverait être partager!

    Le mot le dit : permis = une autorisarion de….et non un droit de!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here