Le Cégep se défend face aux accusations du MQF

476

Le directeur à la formation continue au Cégep de la Gaspésie et des Îles, Sylvain Vachon, défend l’initiative de son établissement d’avoir agrandi son campus à Montréal, qui recrute des étudiants étrangers anglophones provenant de l’Inde et de l’Asie.

Cela fait suite à la réaction du président du Mouvement Québec Français (MQF), Maxime Laporte, qui déplore l’arrivée d’un autre campus anglophone sur l’île de Montréal. Selon lui, il faudrait investir des fonds publics pour permettre au Cégep de Gaspé de remplir sa mission régionale en français.

En réponse à M. Laporte, d’une part, Sylvain Vachon explique que la réalité des cégeps en région est différente que ceux dans les grands centres. Cet ajout du campus génère annuellement des profits de 1M$ qui sont redistribués dans les cégeps de la Gaspésie et des Îles, de Matane et de Rivière-du-Loup:

 

D’autre part, dès l’automne prochain, des formations offertes en français seront disponibles au campus de Montréal, qui cherche à élargir son recrutement à l’international :

 

Le campus du Cégep de la Gaspésie et des Îles à Montréal  a été mis sur pied en 2015. Depuis sa fondation, il a connu une croissance fulgurante, passant de 35 étudiants à 2200. C’est deux fois plus d’étudiants  que l’ensemble des 4 autres campus de l’établissement collégial, situés dans la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. De plus, tous ces fonds sont générés par les frais d’inscription :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here