Le CISSS de la Gaspésie demande une révision des frais de déplacements

238

Le CISSS de la Gaspésie demande au ministère de la Santé de revoir le programme d’aide financière pour les usagers qui doivent se déplacer pour recevoir des soins de santé en dehors de leurs centres de services.

La politique d’aide aux usagers a été mise en place en 1997 et modifiée en 2012, et les montants d’aide n’ont jamais été changés depuis cette période. Le Centre intégré de santé et de service sociaux a répondu aux pressions de la population et d’élus qui dénonçaient cette situation.

Le CISSS confirme aussi que certains usagers ne se rendaient pas à leur rendez-vous pour des raisons financières.

L’adjoint à la direction des services multidisciplinaires, Jean-François Sénéchal, explique qu’avec l’étendue du territoire en Gaspésie et les distances à parcourir pour obtenir des soins ici et dans d’autres régions, les sommes ne correspondent plus aux besoins réels:

 

Le CISSS demande d’abord d’éliminer la règle de 200 kilomètres minimum que doit parcourir un usager avant d’être admissible à une aide financière, aussitôt qu’il sort de la MRC:

 

Jean-François Sénéchal précise que les remboursements de frais d’essence pour l’hébergement et les accompagnateurs doivent être augmentés. Il suggère  les prix suivants: que  l’hébergement passe de 75$ à 106$, le kilomètre de 0,13$ à 0,26$, et l’accompagnateur de 20,00$ à 28,40 $ par jour:

 

La  bonification du programme d’aide demandée par le CISSS devrait nécessiter un financement supplémentaire de Québec de 3M$, ce qui ferait passer le budget alloué à ce dernier à 6M$.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux analyse en ce moment la demande du CISSS. Selon Jean-François Sénéchal, la réponse pourrait prendre un certain temps puisque le programme d’aide touche plusieurs régions au Québec.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here