Sylvain Roy veut que Québec crée une table de concertation

200

Les députés gaspésiens veulent une table de concertation sur le développement régional.

Une structure légère, avec un budget de 100 000$, où les deux députés gaspésiens à l’Assemblée nationale, les 5 préfets et 18 représentants sectoriels se rencontreraient 4 à 5 fois par année.

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, dit avoir consulté le regroupement citoyen Solidarité Gaspésie, ainsi que le Regroupement des membres de la société civile de la Gaspésie et les préfets.  Appuyé de la députée péquiste de Gaspé, Sylvain Roy note que tous sont unanimes. Il est primordial, selon lui, que les acteurs des divers secteurs de la vie collective travaillent de concert, et que leurs demandes soient relayées directement à Québec, sans intermédiaire :

Ceci permettra aux ministres concernés d’être mis au courant plus rapidement des enjeux prioritaires pour la Gaspésie et aux intervenants de la région, de régler des problèmes communs, comme le prix de l’asphalte :

 

Pour la députée de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, la création d’une table de concertation expressément pour la Gaspésie viendra pallier le vide laissé par la disparition des conférences régionales des élus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here