Un métier à valoriser

101

Le Syndicat des travailleurs de l’éducation de l’Est-du-Québec (STEEQ) souhaite que le travail d’enseignant soit valorisé.

La Fédération des syndicats de l’enseignement a fait connaître récemment ses demandes dans le cadre de la négociation nationale qui débute pour le renouvellement de la convention collective. Ces négociations toucheront directement l’ensemble des enseignants de la Gaspésie représentés par le Syndicat des travailleurs de l’éducation de l’Est-du-Québec affilié à la FSE.

Parmi les principales demandes mentionnons une augmentation de la rémunération, une composition des classes offrant des conditions propices à un enseignement de qualité, notamment en diminuant le nombre d’élèves et en tenant compte de ceux qui ont des besoins particuliers et une réduction de la précarité afin de favoriser la rétention et le recrutement de nouveaux enseignants, comme l’explique Anne Bernier présidente du STEEQ :

 

Le gouvernement dispose de 60 jours pour analyser les revendications syndicales et les négociations à la table centrale devraient débuter au début du mois de janvier. Anne Bernier se dit confiante, mais elle ajoute que le gouvernement caquiste envoie des signaux contradictoires :

 

La convention collective sera échue le 31 mars 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here