Une application équitable ou rien

144

Le député Sylvain Roy demande au gouvernement de retarder l’application du registre des armes à feu.

Alors que des voix se font de plus en plus entendre pour que les chasseurs récalcitrants soient sanctionnés par la loi, Sylvain Roy rappelle qu’à ce moment-ci, les agents de la Faune et de la Sûreté du Québec ne sont pas en mesure d’appliquer les sanctions prévues par la loi.

À ce jour, sur un total d’environ 1,6 million d’armes en circulation au Québec, près de 700 mille auraient été enregistrées.  Cependant, Sylvain Roy rappelle que de ce nombre près de 300 mille demandes n’ont pu être traitées à cause de problèmes informatiques.  Il affirme donc que des chasseurs, qui ont enregistré leurs armes de bonne foi, n’auront aucun moyen de le prouver ce qui les place ainsi en possible situation d’illégalité.  Sylvain Roy croit que pour cette raison, l’application de la Loi doit être retardée :

 

Face à cette situation, la ministre Geneviève Guilbault a déclaré que les chasseurs qui avaient fait les démarches n’avaient aucune raison de s’inquiéter, sans donner plus de détails.  Cette explication ne satisfait pas le député Roy. Il demande que la Loi soit appliquée quand les problèmes informatiques seront réglés et que les chasseurs seront en mesure de prouver leurs enregistrements :

 

Le député craint que plusieurs chasseurs délaissent leur sport favori si le gouvernement ne régularise pas la situation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here