1000 pieds de plus pour l’aéroport

948

La  pelletée de terre protocolaire annonçant les débuts des travaux d’agrandissement de l’aéroport Michel-Pouliot de Gaspé a eu lieu ce matin, après plusieurs décennies d’attente.

Ainsi, la piste d’atterrissage passera de 4 500 pieds à 5 500 pieds. Un projet totalisant 9,3 M$ pour cet aéroport dont la fondation date de 1951 par M. Michel Pouliot qui était présent aux côté du maire de Gaspé, Daniel Côté, pour l’occasion.

De cette somme octroyée, 3,54M$ proviennent d’Ottawa, 3,58M$ de Québec et 2,1M$ de la Ville de Gaspé. Le maire de Gaspé donne des précisions par rapport aux travaux :

 

De plus, l’agrandissement de l’aéroport permettra à l’avion-hôpital  Challenger, du gouvernement du Québec, de pouvoir atterrir sur notre territoire, de même que de plus gros porteurs, éléments prometteurs pour l’avenir :

 

Les prochaines étapes seront d’améliorer le stationnement et les autres infrastructures :

 

Si tout se déroule comme prévu, les travaux débutent dès maintenant pour être terminés d’ici le printemps prochain ou au plus tard, l’été 2020.

 

Maintenant âgé de 88 ans, le fondateur de l’aéroport qui porte son nom, Michel Pouliot (ici en discussion avec le maire de Gaspé, Daniel Côté) était en grande forme. Photo: Geneviève Patterson

3 COMMENTAIRES

  1. ridicule d’investir un tel montant , le probleme n’est pas la piste mais bien l’endroit ou il est construit, entre les montagnes. Air Canada va quand même trouver des raisons pour passez tout droit

    • Pour permettre à des plus gros appareils d’attérir et redécoller. La longueur de la piste actuelle restreint la circulation aux plus petits avions du marché. Avec l’agrandissement, on peut espérer pouvoir accueillir des appareils de taille moyenne dans le but d’améliorer le rendement et l’efficacité des transports aériens. La faisabilité de construire un nouvel aéroport versus l’amélioration de l’aéroport Michel Pouliet n’est pas comparable.

      Sur une autre note, il serait bénéfique pour la communauté au plan de la sécurité et la sensibilisation de permettre la tenue d’événements de courses sur circuit fermé sur la nouvelle piste. Matane le fait déjà par exemple.

  2. Bonsoir,
    C’est évident qu’une amélioration de 1000 pieds est un élément positif. Mais à 5500 pieds nous sommes encore assis entre deux chaises. Ce n’est pas suffisant pour parler de développement même mineur. Mont-Joli est revenu à 6000 pieds, Matane avec sa porte ouverte sur la Côte Nord et son aéroport offrant une piste de 5500 pieds est complètement déserté. Bonaventure et sa piste de 6000 pieds n’apporte aucun développement. Les autorités de Gaspé seraient mieux d’aller fêter au Tim Horton. Ce prix de consolation d’aujourd’hui qui stimule tant l’exaltation de nos élus locaux vient de fermer une autre fois la porte du développement durable pour une autre période de 25 ans. Pabos ne manquera pas d’étaler ses immenses avantages pour réclamer une piste de 8000 pieds qui nous sortira enfin du Quart-monde du transport aérien.
    Gaston Langlais – Gaspé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here