50% des travailleurs de Crustacés ont été relocalisés

221

Une semaine après l’annonce de la fermeture de Crustacés de Gaspé, à Grande-Rivière, 50 % des travailleurs d’usine sont replacés dans les usines environnantes.

L’usine de transformation de produits marins embauchait 80 personnes.

Le maire de la municipalité, dont la priorité est de voir à ce que cette main d’œuvre trouve du travail ce printemps, est satisfait du résultat jusqu’ici.

Gino Cyr souligne, notamment, l’initiative de l’usine E. Gagnon et Fils de Sainte-Thérèse :

 

Une table de suivi de ce dossier est en place avec la Ville de Grande-Rivière, la MRC du Rocher-Percé, d’Emploi-Québec, du ministère de l’Économie et le ministère provincial des Pêcheries pour qu’un maximum d’employés soient embauchés dans les environs.  Ces gens, note Gino Cyr, sont en situation précaire puisque leurs prestations d’assurance-emploi tirent à leur fin.  Le maire invite les travailleurs à entrer en contact le plus rapidement possiblement avec le Regroupement des employeurs du bioalimentaire qui est en lien avec les usines du secteur cherchant de la main d’œuvre :

 

Unipêche a annoncé, le 18 mars, l’arrêt de ses activités à son usine de Grande-Rivière.  Le maire et tous les élus disent avoir appris la nouvelle en même temps que le public, lors de l’annonce par le syndicat Unifor.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here