À la recherche d’épaves sous-marines

370

Carolyn Kennedy, une archéologue sous-marine et son collègue Chris Dostal de l’Institut d’Archéologie Nautique au Texas  (Institute of Nautical Archaeology and Texas A&M University), ont passé les deux dernières semaines dans la Baie de Gaspé afin d’effectuer un travail de recherche sur les épaves sous-marines.

Carolyn est une habituée de la région. Son grand-père est de Barachois. Cet été, elle a décidé d’approfondir ses recherches dans l’eau du golfe St-Laurent, puisque cet endroit regorge d’un potentiel riche en histoires de naufrages .Au fil de leurs recherches, grâce à un équipement de télédétection nommé magnétomètre,  Carolyn et Chris ont découvert une structure en bois dans le fond de la Baie :

 

Pour l’instant, ces épaves restent sous l’eau. Des canons et des ancres ont également été observés. Carolyn donne un peu plus de détails sur leur méthode de travail :

 

Leur travail aurait été impossible sans les témoignages des gens du secteur. Carolyn et Chris espèrent revenir l’an prochain et pendant quelques années avec leurs étudiants. Pour leur projet d’étude à long terme,  ils encouragent la population à leur soumettre de l’information à l’adresse suivante : dostalc@tamu.edu

 

 

L’archéologue sous-marine Chris Dostal, en plein travail de recherche sous l’eau de la Baie de Gaspé, secteur Barachois. Photo: Gracieuseté.
Les archéologues sous-marins Carolyn Kennedy et Chris Dostal, de l’Institute of Nautical Archaeology A&M University, au Texas, à bord du bateau du pêcheur Rocky Annett. Photo: Gracieusetéé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here