20 millions pour développer des engins de pêches sécuritaires pour les baleines

111
Une baleine en plein saut. Photo: Archives.

Le gouvernement fédéral injecte 20 millions de dollars dans un nouveau fonds pour appuyer le développement d’engins de pêche sécuritaires pour les baleines.

Une enveloppe de 10 millions par année sur deux ans sera rendue disponible aux pêcheurs, organismes sans but lucratif, milieu académique et autres acteurs de l’industrie de la pêche du Canada atlantique et du Québec.

Les demandeurs peuvent déposer des projets depuis vendredi dernier pour acheter, tester et perfectionner des équipements existants tels que des cordages à plus faible résistance à la rupture et des engins sans corde, tandis qu’un second appel à propositions sera lancé en 2022.

La ministre des Pêches et des Océans, Bernadette Jordan, explique que le gouvernement garde ainsi le cap sur son objectif de protection des baleines et des autres mammifères marins à risque de s’empêtrer tout en soutenant les activités économiques des pêcheurs.

Elle rappelle que dans l’est du Canada, toutes les pêches à engins fixes non surveillées, comme les homardiers et les crabiers, devront utiliser des engins sécuritaires pour les baleines d’ici le début des saisons de pêche de 2023.

Questionnée à ce sujet, la ministre Jordan ne précise pas si le gouvernement prévoit allouer des sommes supplémentaires aux pêcheurs pour l’achat de ces nouveaux équipements.

Le MPO et ses partenaires surveillent présentement deux baleines noires de l’Atlantique nord empêtrées en eaux canadiennes, ce qui n’était pas survenu au pays depuis 2019.

Gracieuseté CFIM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here