Alexandre Boulay et Carlos Leitao se font rassurants sur le rail

371

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, était à Gaspé aujourd’hui pour appuyer le candidat libéral Alexandre Boulay.

Ce dernier avait convoqué les médias pour présenter ses engagements en termes de développement des transports. D’abord, il a dit que son parti serait au rendez-vous pour financer la réfection et la modernisation des 3 aéroports du comté. Il s’assurera aussi que le nouveau quai de Percé réponde aux besoins du milieu.

Concernant le chemin de fer, Alexandre Boulay promet qu’il travaillera à accélérer sa réparation jusqu’à Gaspé. Il croit possible d’y arriver au plus tard en 2022. À ce sujet, Carlos Leitao a spécifié que si son parti forme le prochain gouvernement, il avancera les sommes nécessaires à la réparation du rail, même si la facture s’élève au-dessus des 100 millions de dollars déjà réservés.

 

Enfin, Carlos Leitao a laissé entendre qu’Alexandre Boulay pourrait accéder à un poste de ministre.

 

Selon le ministre, on ne doit pas s’attendre à une deuxième période de rigueur budgétaire si les libéraux entrent au pouvoir, comme lors de la première portion de leur dernier mandat.

 

1 COMMENTAIRE

  1. ALEXANDRE BOULAY, CANDIDAT LIBÉRAL CIRCONSCRIPTION DE GASPÉ.
    Philippe Couillard nous a fait la démonstration sans équivoque que c’est « LUI » le chef du PLQ…et nul autre! Ce qui laisse une très mince marge de manœuvre aux députés qui le servent puisqu’ils sont soumis à la ligne du parti dictée par le chef. La réputation établie du premier ministre nous permet de conclure qu’il est le seul à décider de l’issue des enjeux et qu’il vaut mieux rester dans le rang au risque de subir ses foudres… ou d’être remplacé!
    Cette attitude et ce comportement bigot sont à l’origine des menaces qu’il a proférées envers la population québécoise lors de son apparition à « Tout le monde en parle ». Souvenez-vous de ce triste épisode du massacre à la grande mosquée de Québec; notre premier ministre a eu comme réflexe initial de blâmer et d’accuser les Québécois.es de racisme et d’intolérance! Il en a profité pour nous rappeler qu’il nous avait à l’œil et que nous risquions de nous retrouver avec des dossiers criminels s’il jugeait que nos commentaires n’étaient pas empreints d’ouverture et d’acceptation!
    Il est donc permis de penser qu’au Parti libéral du Québec, les députés ont très peu à dire et que tout est décidé par le premier ministre et sa garde rapprochée.
    Ce qui m’amène à me poser la question suivante : si Alexandre Boulay réussit à se faire élire, quelle sera sa réaction quand Philippe Couillard lui dictera « quoi dire » et « quoi faire » dans le traitement des dossiers qui nous concernent? Alexandre risque-t-il de subir le même sort que François Ouimet s’il tient tête au premier ministre? Qu’adviendra-t-il si Mr Couillard décide intempestivement de remplacer Alexandre? Pouvons-nous réellement avoir confiance dans un parti qui nous a prouvé à maintes reprises que la parole donnée n’est pas respectée? Est-ce qu’Alexandre acceptera sans broncher les décisions provenant du Bureau du premier ministre?
    Lorsqu’on lui mentionne les piètres performances et l’austérité imaginaire que nous a imposées le PLQ, Alexandre Boulay nous dit qu’il préfère regarder vers l’avenir au lieu de regarder le passé! Trop facile comme réponse, car entre vous et moi, ça n’effacera ni les drames humains, ni la destruction des outils de développement régionaux, ni l’appauvrissement de la population, ni le recul du système de Santé, ni le saccage en Éducation, ni le fiasco en Immigration, ni les permis de forer dans nos lacs et nos rivières, etc! Qui plus est, avec le financement à venir des promesses récentes par le premier ministre, il est évident que l’austérité sera de retour pour une autre période de 3 ans peut-être, et il nous redonnera des bonbons et des cadeaux juste avant les prochaines élections… ça fait 15 ans que ça dure, pourquoi changeraient-ils leur manière de faire?
    Nous savons tous que l’enfer est pavé de bonnes intentions et que les meilleures dispositions d’esprit peuvent conduire aux pires résultats. Les exemples font légion…
    Assumant qu’Alexandre soit bien intentionné, pourquoi donc a-t-il choisi de s’associer au PLQ, à ce parti qui nous a imposé une austérité imaginaire et qui a créé de la misère humaine pendant 3 interminables années?
    Se joindre à un parti alors que celui-ci, après nous avoir honteusement exploités pendant 3 ans, en est à l’étape de distribuer des bonbons et des cadeaux, me paraît un tant soit peu « opportuniste » de la part d’Alexandre.
    En janvier 2017, LM Windpower reçoit du PLQ, 12 M$ pour l’agrandissement de l’usine. Puis, le PLQ vient appuyer l’entreprise avec un 5,7 M$ additionnel pour la construction et l’achat de nouveaux équipements, ainsi que pour la formation.
    Alexandre est un homme d’affaire qui a bénéficié des largesses du PLQ, il faut bien le reconnaître, il était donc à prévoir que tôt ou tard, il soit sollicité pour un retour d’ascenseur.
    Mais un homme d’affaire demeurera toujours un homme d’affaire, c’est-à-dire, qu’il cherchera toujours à faire des profits, à améliorer la performance tout en coupant dans les coûts d’opération, c’est normal et c’est la philosophie qui définit TOUS les hommes d’affaire.
    Alexandre sera-t-il également tenté de copier les autres grandes entreprises en consentant des salaires faramineux à la haute direction et en optant pour du « cheap labour » provenant d’autres pays?
    Selon moi, juste le fait de s’être joint au parti reconnu comme le plus corrompu du Québec, au parti qui s’est mérité pas moins de 3 sites Web pour décrire toutes les abominations qu’il a commises, au parti qui fut le principal acteur et accusé à la Commission Charbonneau, au parti dont les membres accusés au criminel s’en sortent indemnes, au parti qui accumule les surplus depuis la fin de l’année 2015-2016 en nous faisant croire que ce n’était pas le cas…c’est une coche au-dessus de l’opportunisme et je n’ose qualifier ce genre de comportement, les termes pourraient choquer les lecteurs…
    Je vous avoue candidement que ça me laisse un goût amer dans la gorge et je suis extrêmement sceptique quant aux intentions et motivations réelles d’Alexandre Boulay.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here