Allégation d’intoxication au GHB: Le CALAC préoccupé

303
Photo: Archives

Le CALAC se dit préoccupé des allégations d’intoxication au GHB en Gaspésie.

La directrice du Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel de la région, Annick Bouchard Beaulieu, se dit inquiète de cette situation. Depuis le début de l’été, certaines allégations d’agressions et d’intoxication à cette substance ont été rapportées dans l’Est-du-Québec lors d’événements festifs.

Elle mentionne que l’usage du GHB semble populaire chez les agresseurs, car cette drogue disparaît complètement du système corporel en 8h. Une femme qui croit avoir été intoxiquée à son insu devrait se rendre le plus rapidement possible dans un hôpital pour effectuer des tests.

Annick Bouchard Beaulieu conseille aux femmes qui participent à des événements festifs ou l’alcool coule à flots à demeurer en groupe et de ne pas laisser une personne vulnérable seule en compagnie d’étrangers :

 

De son point de vue, il est troublant de voir les agresseurs agir de cette façon sans aucun scrupule pour l’autre.

Le directeur de la santé publique, Yv Bonnier-Viger, se dit aussi consterné par cette situation :

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here