Une arrestation spectacle, déplore François Roussy

568

L’ancien maire de Gaspé, François Roussy, a voulu démontrer qu’il y avait eu une volonté de faire un spectacle médiatique avec son arrestation, le 17 mars 2016, le jour du dépôt du budget provincial.

Selon les médias nationaux, François Roussy a dévoilé une partie du témoignage d’un enquêteur important ayant travaillé sur le dossier, vendredi dernier, au palais de justice de Québec.

Alors que cet enquêteur était interrogé en juillet 2017 par un collègue s’intéressant aux fuites policières dans le dossier, il a affirmé que la date de l’arrestation a été devancée.

Pour François Roussy, cela confirme que les arrestations ont été précipitées, ce qui a plus tard engendré des délais déraisonnables justifiant, selon lui, l’arrêt du procès programmé pour le 9 avril.

Il déplore également le traitement médiatique des arrestations qui ont coïncidé avec le dépôt du budget provincial, affirmant que cela avait été un « show médiatique ». On ne sait toutefois pas qui aurait donné la commande de faire intervenir les policiers à ce moment précis, mais François Roussy soupçonne des intérêts institutionnels, corporatifs, ou même personnels.

Toutes les interventions sur l’arrêt Jordan et les délais déraisonnables ont maintenant été entendues, en marge du procès qui concerne également Nathalie Normandeau et d’autres coaccusés. Cette semaine, le juge s’attaquera à une dernière requête en arrêt des procédures mettant de l’avant les préjudices subis par les fuites policières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here