Baisse des captures de homard

251
Des homards de la Gaspésie. Photo : Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie

Le prix et les captures de homard sont à la baisse en Gaspésie.

C’est ce qu’affirme O’Neil Cloutier le directeur du Regroupement des pêcheurs professionnels de la Gaspésie.

Ce dernier explique qu’aucun record ne sera battu cette année. Il estime que les captures dans les zones 19, 20 et 21 ont chuté de 15 à 30%. Deux phénomènes peuvent expliquer cette situation. Avec l’absence de glace l’hiver dernier l’eau est demeurée plus froide ce qui réduit les activités du crustacé. Le directeur évoque aussi la forte présence du capelan en 2024 ce qui représente une source de nourriture importante pour le homard :

 

Les prix sont aussi à la baisse. Les pêcheurs ont obtenu plus de 8 dollars la livre, mais le prix présentement est légèrement supérieur à 6 dollars. Cette baisse s’explique par l’abondance du homard sur le marché. Si la pêche est un peu plus difficile en Gaspésie, ce n’est pas le cas à l’Île-du-Prince-Édouard, en Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve et aux Îles-de-la-Madeleine :

 

La saison jusqu’à maintenant très venteuse cause un brassage des eaux de surface avec les eaux plus profondes, ce qui fait baisser la température générale de l’eau. Ces changements peuvent pousser les homards à quitter une zone prometteuse en 24h.