Budget fédéral: un désastre pour les travailleurs saisonniers

208
Les travailleurs d'une usine d'Unipêche MDM. Photo : Gracieuseté

Le budget fédéral présenté par la ministre des Finances, Chrystia Freeland, laisse sur sa faim le Mouvement Action Chômage Pabok GÎM.

Nadia Mongeon, coordonnatrice de l’organisme se dit déçue, estimant que le budget est un véritable désastre pour les travailleurs saisonniers.

Selon celle-ci, même la reconduction des 5 semaines de prestations permettant de combler le manque à gagner entre le moment où les prestations d’assurance-emploi prennent fin et le début de la reprise de l’emploi saisonnier ne suffit pas :

 

Le bas taux de chômage a une incidence directe sur les travailleurs saisonniers qui risquent de se retrouver sans revenus pendant plusieurs semaines dans l’année :

 

Celle-ci estime que le bas taux de chômage aura des impacts à plusieurs niveaux. Dans un premier temps, les travailleurs seront dans l’obligation de travailler un plus grand nombre d’heures, soit entre 525 et 560 au lieu de 420, pour accéder à l’assurance-emploi, ce que les employeurs ne peuvent pas garantir.

Le montant des prestations sera lui aussi revu à la baisse puisque calculé selon le taux de chômage dans la région.

Pour ce qui est de la réforme de l’assurance-emploi promise par la ministre Lebouthilier, aucun signe n’a transparu quant à son dépôt prochain dans le budget de la ministre Freeland :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here