Pas de risque de rupture de service d’urgence dans les CLSC de la Côte-de-Gaspé

139

La rupture de service d’urgence de nuit, survenue à Paspébiac, ne risque pas de se produire dans les CLSC de Murdochville et Grande-Vallée, selon le CISSS.

La semaine dernière, des ambulanciers de la Baie-des-Chaleurs se sont vus dans l’obligation de transporter un homme de Bonaventure en arrêt cardio-respiratoire à l’hôpital de Maria au lieu du CLSC de Paspébiac, en raison d’un manque de médecin au quart de nuit.

Le directeur des services professionnels du Centre intégré de santé et de services sociaux affirme que la situation est différente pour Murdochville et Grande-Vallée. Le Dr Claude Mercier affirme qu’il n’ya a pas de risque de rupture en raison d’un manque de médecins.

 

Le Dr Claude Mercier confie cependant  que des patients pourraient tout de même être redirigés vers le Centre hospitalier de Gaspé.

Il explique que les plateaux d’urgence de ces deux CSLS ont quand même des limites et ne peuvent recevoir des cas trop lourds qui nécessitent plus de soins.

 

Dans La Côte-de-Gaspé, seuls les CLSC de Murdochville et Grande-Vallée offrent un service d’urgence de nuit, alors que celui de Rivière-au-Renard est un point de service de jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here