Début de la pêche au homard

1984
Un pêcheur de homard au débarquement. Photo: Gracieuseté/CIEU-FM

Les pêcheurs de la zone 20, qui représentent la majorité de la flotte gaspésienne, devraient prendre la mer ce samedi, si les conditions météorologiques le permettent. Dans la zone 19, au large de Forillon et dans la zone 21, qui se trouve dans la baie des Chaleurs à partir de Bonaventure, la pêche commencera un peu plus tard.

Le biologiste et directeur scientifique au Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, Jean Côté, affirme que la saison sera bonne. L’évaluation scientifique et tous les indicateurs confirment que la ressource devrait être au rendez-vous.

Il est cependant trop tôt pour déterminer quel sera le prix offert aux pêcheurs et Jean Côté refuse de s’avancer :

 

L’an passé, les pêcheurs avaient reçu en moyenne un prix de 7,95$ la livre.

Le biologiste affirme que bien que l’interaction entre les baleines noires et les homardiers soit peu fréquente, les engins de pêche à maillon faible sont de plus en plus utilisés par les pêcheurs. L’an passé 30% des casiers étaient équipés d’un tel système comparativement à 50% cette année :

 

Selon les chiffres du MPO présentés au mois de mars, 3 802 tonnes de homard ont été débarquées dans les trois zones de la Gaspésie pour une valeur de plus de 66 millions de dollars.

158 permis, dont 12 pour les Premières Nations, sont valides en Gaspésie.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here