Démission du CA du CSS, la version de l’ancien président

1224
L'école primaire St-Rosaire, au centre-ville de Gaspé, le 9 avril dernier. Photo: Geneviève Patterson.

Le président démissionnaire du Centre de services scolaire des Chic-Chocs, David Dubreuil, veut remettre les pendules à l’heure concernant sa démission et celles de 4 administrateurs du conseil d’administration.

La semaine dernière, la directrice de l’organisme, Deslilas Fournier, a affirmé ne pas se sentir responsable des irritants dénoncés par les membres démissionnaires.

Pour défendre ses opinions, David Dubreuil précise que ses arguments se basent sur les articles de loi sur l’instruction publique. Il considère que le ministre Jean-François Roberge  doit être ouvert afin de modifier certaines situations, dont le fait qu’uniquement la direction générale soit porte-parole du CA.

Le président démissionnaire réagit également aux propos de la directrice générale à l’effet que c’est un manque de compréhension dans leur rôle au sein de l’organisation qui a mené à leurs démissions.

David Dubreuil aurait apprécié entendre la nouvelle présidente nommée, Julie Pariseau, sur la décision de reporter à plus tard le remplacement des 5 membres démissionnaires au sein du conseil d’administration.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here