Des escouades d’intervention rapide en violences conjugales souhaitées

126

L’Alliance gaspésienne des maisons d’aide et d’hébergement souhaite un modèle d’intervention mieux adapté aux réalités de la région.

Avec un investissement de 210 000 dollars du Secrétariat à la condition féminine, l’Alliance veut mettre en place une escouade d’intervention rapide en violences conjugales. Cette cellule visera à mobiliser tous les intervenants interpellés par la violence conjugale afin de favoriser une meilleure concertation.

Il est question de la Sûreté du Québec, du CISSS, du Centre d’aide aux victimes d’actes criminels et de convergence, entre autres.

Nancy Gough, de l’Alliance gaspésienne des maisons d’aide et d’hébergement explique que plusieurs intervenants seront formés afin d’améliorer l’efficacité d’une intervention à haut risque de dangerosité.

 

Nancy Gough affirme qu’une procédure mieux concertée avec les intervenants pourrait améliorer la confiance des victimes de violence conjugale envers le système de justice et ainsi faciliter le processus pour les victimes.

 

Des escouades comme celle qui sera créée en Gaspésie existent déjà dans sept autres régions du Québec.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here