D’ex-employés de la CCTG dénoncent la gestion « douteuse » du personnel

1572

6 ex-employés de la Chambre de commerce et de tourisme de Gaspé (CCTG) dénoncent, dans une lettre envoyée à la Ville, les pratiques de gestion du personnel douteuses dont ils ont été victimes ou témoins.

Les signataires, qui souhaitent demeurer anonymes, ont pris l’initiative de la rédiger, après que la Ville ait décidé de retirer le mandat de gestion du tourisme à la CCTG et son financement de 240 000 $, pour les donner à Escale Gaspésie.

Ils se disent soulagés de ce transfert, puisqu’Escale Gaspésie semble la mieux placée pour reprendre le mandat.

Du même souffle, certains de ces anciens employés clament avoir été victimes d’intimidation et de harcèlement psychologique au travail. Ils déplorent que leurs dénonciations n’aient pas été considérées à leur juste valeur et affirment que la gouvernance au sein de la CCTG est déficiente.

Le président de l’époque, Frédéric Côté, admet avoir reçu des commentaires d’employés qui vivaient des irritants au travail, mais pas de l’ampleur de ce qui est décrié dans la lettre.

 

Il ajoute que des mesures avaient été prises pour améliorer la dynamique d’équipe.

 

Frédéric Côté affirme également qu’aucune plainte n’a été formulée à la Commission des normes du travail.

 

Le maire de Gaspé, à qui la lettre était adressée, dit qu’il en discutera avec le conseil d’administration de la CCTG. Daniel Côté assure que ces éléments n’ont pas fait partie de la décision de lui retirer le mandat touristique.

 

Consulter la lettre

 

1 COMMENTAIRE

  1. Facile de se défendre en disant qu’aucune plainte n’a été faite aux normes du travail. Gaspé est un petit milieu et c’est plus simple de partir pour un autre emploi que de faire une plainte et risquer de se mettre le milieu à dos. Le président et le CA auraient dû agir bien avant qu’autant d’employés compétents quittent ou se fasse montrer la porte. Est-ce normal qu’un seul directeur passe autant d’employés en si peu de temps???

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here