Une émission de télévision pour briser les préjugés sur l’économie sociale

220

Le Chantier de l’économie sociale travaille sur un projet d’émission de télévision à l’image des Dragons.

Son directeur, Jean-Martin Aussant, qui était de passage à Gesgapegiag, hier, veut rendre moins péjoratif ce modèle où les bénéfices sont dédiés à toute la communauté.

Peut-être, dit-il, parce que le qualificatif « social », dans économie sociale, a une connotation de pauvreté, la croyance populaire veut que les entreprises de ce type soient peu rentables et offrent des salaires moindres.

Or, ce n’est pas le cas, fait-il remarquer.  En Gaspésie-Les Îles, les entreprises d’économie sociale génèrent un PIB de 1 milliard de dollars annuellement.  Au Québec, ce type d’organisation représente 11 % des produits et services mis en marché.  Jean-Martin Aussant vise un meilleur équilibre entre l’économie sociale et le secteur privé.

 

Avec l’émission, il s’agirait de trouver un concept, où les modèles intéressants seraient présentés aux jeunes entrepreneurs d’une façon accrocheuse.

 

Le président du Pôle régional d’économie sociale, André Richard, explique que les entreprises gaspésiennes ratissent dans un large spectre de champ d’activités.

 

Les journées régionales de l’économie sociale se concluent aujourd’hui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here