Encore beaucoup à faire pour réduire l’enfouissement des matières résiduelles

250

La population devra en faire davantage pour réduire les matières résiduelles dirigées au lieu d’enfouissement technique de Gaspé.

C’est le constat qui ressort du bilan de 2020 de la Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie.

Selon sa directrice, Nathalie Drapeau, il faudra un effort collectif pour améliorer la situation afin de compenser les augmentations attribuables aux coûts liés aux matières considérant les timides améliorations.

Le taux de participation au bac brun de 30% à 50% doit augmenter pour réduire la hausse du budget annuel de son organisation.

Nathalie Drapeau précise que le taux de détournement vers l’enfouissement varie entre 42% et 58%, ce qui démontre l’ampleur des efforts qui devront être faits dès la prochaine année.

Entre 2020 et 2021, il y a eu une augmentation de près de 800 000$ sur un budget total de 7,2 M$ uniquement pour la régie.

Le compte de taxes est demeuré stable pour cette année puisque les élus ont décidé de ne pas ajouter de pression supplémentaire sur les contribuables.

Toutefois, Nathalie Drapeau affirme que la tendance doit se renverser puisque pour 2021-2022, les mêmes possibilités ne seront pas les mêmes que dans la dernière année.

Pour plus de détails sur nos nouvelles, écoutez nos bulletins d’information du lundi au vendredi à 6h30-7h30-8h30-11h30-16h30-17h30 à Radio Gaspésie.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here