Érosion à Percé : à qui revient la responsabilité ?

322
Les travaux de recharge de la plage de Percé. Photo : Sonia Landry

La tempête du 23 décembre aura mis en évidence les défis d’érosion auxquels devra continuer de faire face la ville de Percé dans les années à venir.

L’Anse-du-Sud et l’Anse-du-Nord situées au cœur du village s’avèrent être des secteurs particulièrement problématiques surtout quant à la responsabilité des instances gouvernementales.

Pour ce qui est de l’Anse-du-Sud, qui avait bénéficié de recharges de galets en 2016 et en 2019, la situation n’est pas surprenante et était même prévue selon la mairesse Cathy Poirier :

 

Cependant, comme le souligne la mairesse, la responsabilité de la Sécurité publique à long terme demeure un enjeu complexe :

 

Quant à l’Anse-du-Nord et l’érosion de la falaise située à proximité de la rue du Mont-Joli, Cathy Poirier estime que la responsabilité relève du MTQ puisque celui-ci est maintenant propriétaire du nouveau quai :

 

Cathy Poirier ne cherche pas à blâmer les diverses instances gouvernementales. Celle-ci souligne que la recharge de galets de la ville de Percé est un projet pilote qui permet de mieux comprendre les enjeux auxquels toutes les municipalités riveraines doivent ou devront faire face dans les années à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here