Fonds des pêches de l’Atlantique : la Table des préfets se questionne aussi

106

La table des préfets ne comprend pas pourquoi la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine se trouve exclue d’un fonds fédéral pour encourager l’innovation dans les pêches.

Doté d’une enveloppe de 325 millions de dollars sur 7 ans, ce programme ne s’adresse qu’aux provinces de l’Atlantique.

Par résolution adoptée jeudi dernier à leur rencontre, les préfets ont réclamé de savoir sous quels critères la région a été évincée.

La table souhaite que la Gaspésie et les Îles puissent se conformer aux règles afin d’accéder à cet argent.

Si rien n’est fait, les provinces de l’Atlantique gagneront du terrain dans ce marché compétitif qu’est celui des poissons et des fruits de mer, selon le président Guy Gallant.  Il craint éventuellement de voir un exode des emplois.

 

Déjà, des projets d’investissement voient le jour grâce à la mise en place du fonds fédéral au Nouveau-Brunswick, à l’Île-du-Prince-Édouard, en Nouvelle-Écosse puis à Terre-Neuve et Labrador.

Guy Gallant déplore la situation et il se questionne sur les raisons exactes qui ont mené au retrait de la région.

 

Une lettre sera écrite au ministre des Pêcheries, Laurent Lessard. La Table des préfets compte aussi s’adresser au gouvernement fédéral.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here