Gaspé a un sérieux problème avec le camping sur ses plages

4134

Les élus de la Ville de Gaspé sont toujours à la recherche de solution pour empêcher le camping sur les plages et les lieux publics.

Une fois de plus, le maire, Daniel Côté, explique que la Ville n’a pas la juridiction nécessaire pour interdire ce phénomène sans cesse grandissant sur son territoire puisqu’il appartient au gouvernement du Québec.

Malgré tous les messages de sensibilisation, l’installation d’affiches préventives et l’intervention du ministère de l’Environnement, la situation n’a pas changé. Le blocage des chemins donnant accès aux plages a été mis de côté afin de ne pas empêcher les utilisateurs locaux qui sont respectueux de l’environnement.

Daniel Côté mentionne que des échanges avec les ministères concernés se poursuivent afin de trouver des solutions. Toutefois, il admet qu’il doit respecter l’assise légale :

 

Lors de son allocution, le maire de Gaspé a annoncé la mise en place d’une escouade pour protéger les plages :

10 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Les malpropres ont ainsi le droit de salir les plages. Pour moins que cela Environnement Québec agit parfois. Où sont ses agents? Et puis les pénalités bonbons lorsqu’elles s’appliquent! Une première infraction devrait être d’un montant minimum de 500$.
    Gaston Langlais – Gaspé.

  2. En effet les amendes devraient être très élevées, comme monsieur précédemment l’a dit: minimum de $500.00 et ils vont peut-être finir par comprendre.

  3. Il serait peut-être temps qu’une annonce soit faite par le gouvernement pour dire à la population du Québec que la Gaspésie n’est plus capable d’accueillir les touristes pour cette été car tout les sites de camping et motel sont pris. Pourquoi ne pas faire un site web qui indiquerait où et si il a des terrains ou motel de vacant! Comme ça les touristes pourraient mieux planifier leurs vacances. Mais et je dit mais ceci n’est pas une excuse de venir briser ce que nous les gaspésiens(gaspésienne) avons travaillé si fort pour protéger notre belle Gaspésie! Le respect sa s’apprend!! Et ce qui arrive à Gaspé, ce produit malheureusement partout en Gaspésie!

  4. Salutations aux gaspésiens, sachez qu’en tant que Montréalaise ( Anjou) vous me voyez fort désolée de la situation pour une gang d’imbéciles qui ne savent pas vivre et qui se croit toit permis. Pour ajouter aux commentaires précédents il a été recommandé de vérifier la disponibilité et les règles avant de se rendre à destination. Avec toute évidence les gens intelligents qui doutent feront les vérifications mais les imbéciles se croiront tout permis. Tenez-vous debout la Gaspésie 💞

  5. Salutations aux gaspésiens, sachez qu’en tant que Montréalaise ( Anjou) vous me voyez fort désolée de la situation pour une gang d’imbéciles qui ne savent pas vivre et qui se croit tout permis. Pour ajouter aux commentaires précédents il a été recommandé de vérifier la disponibilité et les règles avant de se rendre à destination. Avec toute évidence les gens intelligents qui doutent feront les vérifications mais les imbéciles se croiront tout permis. Tenez-vous debout la Gaspésie 💞

  6. Bonjour,
    Mon commentaire n’excuse en rien le manque de savoir-vivre de certains campeurs. Par contre, ça me désole aussi de constater que les élus ont pensé à interdire le camping sauvage plutôt que de l’organiser. Pourquoi ne pas avoir supporté les propriétaires des campings pour offrir des services sanitaires à ces campeurs..
    Tous ces campeurs ne sont pas de Montréal ou des environs mais certainement un grand nombre. J’invite ceux et celles qui pensent qu’ils auraient dû rester chez eux à réfléchir aux conditions dans lesquelles ces personnes vivent en ville: surpopulation, chaleur extrême, balcon, file d’attente partout, travaux dans les rues, poussière et bruit.. Leur permettre de faire cette pause; c’est presque du ressort de la santé publique.. comme un vaccin contre la dépression et la détresse..
    Jacinthe Le Scelleur… Une gaspésienne qui ne vit plus à Montréal..

  7. Si les gens auraient été civiliser un temps soit peu ça aurait été plaisant mais non c’est bien plus facile de tout démolir que de remercier par respect les gens de cette région et ultimement respecter le peuple Québécois en entier , pour ma part avec ce que je lis et voit depuis plusieurs je crains fort que ce qui était toléré jusqu’ici sera à terme interdit ce qui reviens à dire que pour une minorité de malpropre la majorité des Québécois seront punis

  8. Dans n’importe quel groupe de 100 personnes, il y en aura toujours 5 à 10 qui sont cons et se croient tout permis. Alors, pour ces cons, il faut fournir des poubelles et des toilettes chimiques. Si le maire était pro-actif au lieu de tenter d’imposer ses idées sur les autres, il y aurait moins de problèmes aux plages. Je crois que Gaspé est dû pour un nouveau maire…

  9. On entend beaucoup qu’il faut se réinventer, c’était le temps de se réinventer. On aurait pu faire en sorte que le bien des campeurs soit aussi le bien des Gaspésiens. On le sait, avec les règles imposées, les Québécois qui voulaient des vacances cet été devaient les prendre au Québec. En interdisant d’aller ailleurs, il faut permettre plus de possibilités ici au Québec. Des mesures auraient dû être mises en place et on aurait pu faire de ces plages des occasions pour les gens de la Gaspésie. Si on avait mis des services, comme des toilettes, des poubelles, des bacs à recyclage, on aurait pu aussi permettre de la vente de produits gaspésiens sur les plages, des boutiques temporaires sous tente peut-être, des permissions pour joueurs d’instruments de musique à des heures qui ne dérangent personne, des cantines. Du travail pour les gens de la place et dispositions pour garder la propreté des lieux…à réfléchir pour l’an prochain

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here