GDS développe des produits à valeur ajoutée

416

Après avoir passé à travers des années difficiles, le Groupe GDS cherche à développer de nouveaux produits à valeur ajoutée.

La crise forestière du milieu des années 2000 a frappé de plein fouet l’entreprise qui détenait alors 15 usines de transformation de bois dont 7 en Gaspésie.

Après une consolidation de ses activités, le directeur de l’exploitation, Georges Deschênes, explique que GDS a travaillé à améliorer sa productivité pour passer à travers la crise et opère maintenant 5 usines au total, dont 3 en Gaspésie.

L’entreprise mise sur de nouvelles technologies pour poursuivre son développement et diversifier son économie.  À ce sujet, elle installera un séchoir à son usine de Matane qui permettra de mettre en marché des produits spéciaux.

 

En plus du bois de sciage, le Groupe GDS travaille beaucoup en ce moment pour développer des produits à haute valeur ajoutée afin de diversifier ses revenus.

 

Concernant la taxe de 27 % des Américains sur le bois d’œuvre canadien, Georges Deschênes affirme que pour l’instant ce n’est pas une mesure qui vient nuire aux exportations.

 

Le Groupe GDS emploie près de 225 personnes et ce chiffre atteint environ 450 avec les sous-traitants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here